vouture radar privée

Après les voitures radar doit-on s’attendre à d’autres mesures ?

La voiture radar est une solution pour lutter davantage contre le non respect des limitations de vitesse. Rappelons qu’il y a aujourd’hui des entreprises privées qui parcourent les routes françaises pour relever des infractions liées aux excès de vitesse. Ce qui nous intéresse dans cet article c’est de savoir si cette pratique va vraiment réduire le nombre de victimes de la route.

Prévention ou répression, toujours la même question

Cela fait des années que l’on se pose la question de savoir s’il faut faire de la prévention routière ou si l’on doit être plus sévère dans la répression. Les actions mises en place depuis 40 ans ont porté leurs fruits, car en 2020 le nombre de victimes de la route a fortement diminué. Cependant, il y a toujours trop de décès suite à des accidents de la circulation. Les demandes d’indemnisation pour dommages corporels sont toujours trop nombreuses, on parle bien d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont subit un traumatisme grave. Car lorsque l’on est victime d’un accident de la route on doit vivre avec toute sa vie, car les conséquences elles ne disparaissent pas.

une victime d'accident en fauteuil roulant
Certaines victimes si elles s’en sortent subissent des dommages corporels tragiques.

Plus de répression ou de nouvelles technologies préventives ?

Si les voitures radar vont pouvoir déclencher des sanctions pour ceux qui roulent trop vite, cela n’aura à notre avis pas le même impact que les radars fixes. Tout ce que l’on ne voit pas n’inquiète pas avons-nous envie de dire. Alors attendons de voir l’année prochaine quels seront les résultats de ces mesures de contrôles. Si on voudrait aller plus loin et être efficace, il faudrait utiliser la technologie pour contrôler les comportements des automobilistes. Hors on sait très bien que mettre des mouchards dans chaque auto enfreindrait sans doute des lois sur les libertés. Que faire alors ? Que dire à une maman qui a perdu son enfant à cause d’un automobiliste qui l’a percuté à plus de 180 km/h ? La prévention contre la répression est-ce vraiment de ce côté qu’il faut regarder, ou ailleurs ?